Pourquoi étudier la biodiversité en classe ?

Grande galerie de l'évolution au Muséum national d'Histoire naturelleInformations[1]

Le mot « biodiversité » s'est fait connaître en 1992 au sommet de la Terre à Rio de Janeiro. Il désigne l'incroyable diversité du vivant, comprenant la diversité des espèces, la diversité génétique, la diversité des écosystèmes, mais aussi et surtout toutes les interactions qui existent à l'intérieur et entre ces trois niveaux. Pour illustrer ce terme, Robert Barbault, professeur en écologie à l'université Pierre-et-Marie-Curie, avait une belle image : « La biodiversité, c'est le tissu vivant de la planète ».

La biodiversité n'est pas figée, celle que l'on connaît actuellement n'est qu'une infime portion de celle qui s'est développée depuis 3,8 milliards d'années.

La biodiversité à l'école

Les nombreuses pressions environnementales influencent la biodiversité conditionnant ainsi son évolution. Pour que les écosystèmes restent fonctionnels il est capital que la biodiversité soit en mesure de s'adapter aux modifications de son environnement.

La biodiversité terrestre a connu plusieurs crises dans son histoire ; les activités humaines semblent être responsables d'une sixième crise de la biodiversité. Son érosion actuelle est liée aux pratiques humaines, qui changent les pressions environnementales.

Dans les instructions officielles, l'Éducation nationale propose d'aborder les notions de biodiversité et de développement durable. L'objectif final étant de fournir les compétences et attitudes nécessaires aux élèves pour qu'ils puissent : « [...] adopter une attitude raisonnée et un comportement citoyen responsable ».